Avocats Paris, Toulouse - cLé métis réseau d'avocats - Christophe Leguevaques, MySMARTcab, MyLeo, actions collectives
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Covid19 - Ah oui, j'ai oublié de vous dire que la Gazette n° 11 (Mai 2021) a été diffusée ce week end


Si vous êtes abonné, vous avez dû la recevoir dans votre boite mail.
Pour les non-abonnés, nous vous offrons l'éditorial...



EDITORIAL : C’est l’avant dernier numéro de la gazette, mais le combat continue...

Voici bientôt une année que cette gazette existe et elle va s’arrêter lors du prochain numéro. Pour autant, les combats – notamment judiciaires – ne font que commencer et vont continuer avec la même ardeur et la même concentration.

 

Comme vous le savez, votre abonnement de soutien a permis d’initier plusieurs procédures (devant le tribunal judiciaire, le Conseil d’Etat, etc.). D’autres sont encore en préparation.

 

Et encore, nous nous sommes surtout concentrés sur le premier confinement (16 mars – 30 juin 2020) pour essayer de comprendre à la fois les causes de cette pandémie et de jauger les mesures prises.

 

Alors imaginez, toutes les procédures encore à venir (sur les vaccins, sur les décisions à contretemps prises par un Président qui joue à la roulette russe avec la santé de ses concitoyens). Il se peut que l’on vous sollicite à nouveau. Et j’espère que vous répondrez présents.

 

Avec le recul, une question centrale demeure : sommes-nous face à un diabolique plan concerté par des chefs obscurs réunis dans des conclaves occultes pour asservir l’humanité (je ne le pense pas) ? Ou sommes-nous face à une situation de crise majeure pour laquelle nos gentils gestionnaires (qu’ils soient énarques ou banquiers, certains pouvant cumuler) ne savent pas comment réagir ?

 

A n’en pas douter, certains intérêts financiers ou politiques profitent de la crise. Entre incompétences des uns (l’élite a déjà donné en juin 40) et pragmatismes lucratifs des autres (les profiteurs de guerre ont toujours existé), il nous reste le recours au juge pour trancher et permettre d’apporter des réponses sensées, mesurées et raisonnables.

 

Mais le temps judiciaire est lent alors que le virus progresse à tout allure. C’est la raison pour laquelle notre mobilisation doit s’inscrire dans la durée. Comme dans d’autres dossiers (AZF, Levothyrox), je ne lâcherai pas le morceau. Même si je sais que la bataille judiciaire sera longue et éreintante.

 

La bataille sera longue et difficile car Big Pharma sort renforcé de cette crise. Les milliards accumulés lui permettent non pas d’acheter des juges (pas de ça chez nous) mais d’acheter du temps.

 

Alors même, si vous n’avez plus cette gazette pour vous tenir informé, même si les médias oublient de parler de notre travail et de nos avancées, vous recevrez toujours des informations par des newsletters.

 

J’espère que votre soutien et votre confiance nous accompagneront dans les années de combats solitaires qui se profilent à l’horizon.

 

Il vous appartiendra d’être solidaires des solitaires.

 

 

Christophe Lèguevaques
Avocat au barreau de Paris
Docteur en droit




Témoignages | Réseau | Particuliers & Associations | Entreprises | Collectivités | Honoraires | Presse | Actualités | Ethiques | Vidéos | Mentions légales | Principales références | Action collective / mySMARTcab