contact christophe leguevaques contact leguevaques
Avocats Paris, Toulouse - cLé réseau d'avocats - Christophe Leguevaques, Romain Sintès
Page

SI VOUS NE LE FAITES PAS POUR VOUS, FAITES LE POUR LES AUTRES


(extraits de la newsletter du 1er mai 2018)



En cliquant sur l'image, vous pourrez rejoindre l'action
En cliquant sur l'image, vous pourrez rejoindre l'action
 
En ces temps d'égoïsme forcené et d'individualisme exacerbé, l'appel à l'action collective et à la générosité peut paraître surprenant.
Justement, il est venu le temps de casser la routine, les a-priori et les pensées négatives.
Depuis des mois, MERCK annonce la fin de la production du LEVOTHYROX avec lactose dans toute l'Union européenne.
Ainsi, après le 31 décembre 2018, lorsque les stocks seront épuisés, il ne sera plus possible de trouver du Lévothyrox avec lactose : quelque soit son nom : Levothyrox 'ancienne formule', Euthirox, Eutirox ; quelque soit le pays d'achat (Allemagne, Espagne, Italie, ailleurs...).
Face à ce "diktat", vous avez le choix :
- vous résigner et entonner la complainte, "ils sont trop forts", "ils sont tout puissant", "de toute façon, je suis épuisé" ;
- vous révolter et entrer en résistance sur le thème : ensemble, on est plus forts, et la justice reste indépendante, elle.
Avec une équipe d'avocats en droit public issus des meilleurs cabinets français et internationaux, nous avons mis au point une nouvelle action collective destinée à contraindre la ministre de la santé à réquisitionner la fabrication du Lévothyrox avec lactose encore produit dans l'usine de Bourgoin-Jallieu.
Nous pensons être en mesure de lancer l'action fin mai par une saisine du Tribunal administratif tant au fond qu'en référé. En réalisant nos meilleurs efforts, cette dernière procédure peut nous permettre d'obtenir une décision avant la fin de l'année et donc d'être en mesure de faire maintenir la production du Lévothyrox avec lactose.
Mais pour cela, nous avons besoin de vous !
A l'heure où je vous parle, l'objectif d'atteindre 1.000 participants à la procédure judiciaire (et donc payants) n'est pas atteint. On peut considérer que nous sommes au milieu du guet.
Si dans les 10 jours qui restent vous vous mobilisez, nous pouvez largement dépasser cet objectif.
Si vous participez à la procédure, ce sera un signal fort que vous adresserez à Mme BUZYN, à l'ANSM et à MERCK : le temps ne fait rien à l'affaire, vous nous avez maltraités et méprisés éh bien, nous irons jusqu'au bout et malgré la fatigue, le doute et l'épuisement, nous restons unis dans le combat judiciaire.
Vous adresserez également un autre message : nous ne saisissons la justice ni par plaisir ni par avidité. En effet, dans cette procédure, vous ne demandez pas une indemnisation.
Vous exigez simplement le retour de l'ancienne formule qui vous a soigné de manière satisfaisante pendant des années.
Là où MERCK pense fric, vous répondez respecter ma santé.
Et comme, le disait ma grand-mère, "la santé ça n'a pas de prix".
Votre bien dévoué

Christophe Lèguevaques
Avocat au barreau de Paris
Docteur en droit






Suivez-nous
LinkedIn
Viadeo
Google+
Slideshare
Twitter
Facebook
Rss
Skype





Flux RSS