contact christophe leguevaques contact leguevaques
Avocats Paris, Toulouse - cLé réseau d'avocats - Christophe Leguevaques, Romain Sintès
Page

#LINKY : une étude scientifique publiée dans une revue avec comité de lecture confirme les effets sanitaires des rayonnements non ionisants à faible intensité.




Dans le cadre des procès, d'une manière générale, nous transmettons à nos clients seulement nos écritures (assignations, puis conclusions en réponse le cas échéant) et non les pièces du dossier (preuves produites devant la juridiction). La substance des pièces est en effet reprise dans nos écritures.

Toutefois, il nous apparaît que votre connaissance de l'article scientifique "Effets sanitaires thermiques et non thermiques des rayonnements non ionisants de faible intensité : un état des lieux international" (par les Professeurs Belpomme, Hardell, Belyaev, Burgio et Carpenter), publié en novembre 2018 dans une revue internationale notoire à comité de lecture et communiqué en pièce 43.1 (traduction libre) et 43.2 (version originale), serait utile à votre défense.

Il s'agit en effet de la dernière expertise collective et internationale sur les effets des rayonnements électromagnétiques de faible intensité. Il nous a d'ailleurs semblé que la présente communication correspondrait au voeux des auteurs, lesquels concluent leur article ainsi :
"Il est également important que toutes les parties de la société,
en particulier la communauté médicale, le personnel éducatif et le grand public,
soient informés des risques liés à l’exposition aux champs électromagnétiques
et des mesures qui peuvent être facilement prises pour réduire l’exposition
et le risque de maladie associé.
"
À la lecture de cette pièce, vous comprendrez à quel point les déclarations d'ENEDIS SA sont fallacieuses lorsqu'elle prétend dans le cadre du déploiement litigieux que "toutes les précautions sont prises" (Intervention du Président du Directoire d’ENEDIS SA sur RTL le 15 juin 2018).

Pour mémoire, ENEDIS SA est en train d'ajouter avec "Linky" dans les foyers des français deux à trente-six nouvelles fréquences de manière chronique, ceci en l'absence de toute maîtrise de l'environnement électromagnétique et, au contraire, en présence de mesures faussées des niveaux d'exposition
 (voir notre assignation, Faits, partie VII).

L'article original est en anglais mais pour les besoins de la procédure nous en avons réalisé une traduction libre :
Traduction libre en français de l'article
objet de la pièce 43.1 - Téléchargeable ici.


Nous vous en souhaitons bonne réception et restons à votre disposition pour ce qui sera utile à la défense de cette cause essentielle.

Vos bien dévoués,

Arnaud Durand et Christophe Lèguevaques





Suivez-nous
LinkedIn
Viadeo
Google+
Slideshare
Twitter
Facebook
Rss
Skype





Flux RSS