contact christophe leguevaques contact leguevaques
Avocats Paris, Toulouse - cLé réseau d'avocats - Christophe Leguevaques, Romain Sintès
Page

#LEVOTHYROX - l'association VIVRE SANS THYROIDE confie à CLE le soin de porter un référé-expertise


L'association VIVRE SANS THYROIDE, qui anime le principal forum indépendant d'informations sur les maladies de la thyroïde (https://www.forum-thyroide.net/) ainsi que huit personnes physiques ont décidé de saisir le Président du Tribunal de grande instance de Paris pour solliciter, avant tout procès, une expertise et la communication de divers documents sous astreinte.

L'audience aura lieu à Paris, 1ère chambre du TGI, le 26 janvier 2018.



 
            Depuis le début de la crise sanitaire grave du LEVOTHYROX, les laboratoires MERCK et les pouvoirs publics cherchent à minimiser son ampleur, leur responsabilité et les doléances des malades.
 
            Ainsi, un certain nombre de contre-feux ont été mis en place pour tromper tout à la fois l’opinion publique et la justice :
 
  • L’ancienne formule du LEVOTHYROX contenait du lactose et un nombre important de malades serait intolérant au lactose ;
 
  • L’ancienne formule du LEVOTHYROX aurait été instable dans le temps ;
 
  • L’EUTIROX fabriqué par les laboratoires PATHEON à Bourgoin-Jallieu ne correspondrait pas à l’ancienne formule du LEVOTHYROX avec lactose et, dès lors, ne pouvait pas se substituer à ce dernier ;
 
  • La production de l’ancienne formule du LEVOTHYROX avec lactose aurait été arrêtée, sans que la date de ce fait puisse être établie ;
 
  • Les effets indésirables constatés seraient liés exclusivement à des « déséquilibres thyroïdiens transitoires ».
 
 
  • Etc.
 
Dans le même temps, de nombreuses questions sont posées de manière officielle et restent sans réponse, ce qui ne manque pas de troubler les malades et entraîne une défiance à l’égard des autorités sanitaires qui paraissent devenir les porte-voix des laboratoires MERCK plutôt que les protecteurs de la santé publique. Ce sentiment est particulièrement prégnant et douloureux, notamment quand des contre-vérités sont reprises en boucle croyant que le martelage médiatique est suffisant pour leur donner une once de crédit.
 
            Afin de vérifier certaines affirmations péremptoires avancées par les laboratoires MERCK et les pouvoirs publics (ANSM et Ministère), les demandeurs sollicitent, avant tout procès, les présentes mesures d’instruction.
 
            En raison de la nature administrative de l’ANSM, cette procédure se double d’une procédure parallèle devant le Tribunal administratif, étant précisé que les demandeurs espèrent que les juridictions civiles et administratives dialogueront afin de désigner un même collège d’experts et une mission expertale commune.






Suivez-nous
LinkedIn
Viadeo
Google+
Slideshare
Twitter
Facebook
Rss
Skype





Flux RSS