Avocats Paris, Toulouse - cLé métis réseau d'avocats - Christophe Leguevaques, Romain Sintès
Page

LEVOTHYROX - Le ministère de la santé choisit son camp : ce n'est pas celui des malades !


Je reproduis ci-dessous le communiqué de presse du Ministère de la Santé.
Il demande des efforts ... aux malades.
L'industriel est (encore une fois) épargné...

Pourtant, il existe une solution simple et de bon sens : réquisitionner une partie de la production de l'EUTIROX (avec lactose) fabriquée dans l'usine de Pathéon à BOURGOIN JALLIEU pour le compte de MERCK et à destination du marché italien.

La cour administrative d'appel de Paris va devoir statuer sur l'inaction du ministre de la santé.

Le Ministère de la santé ne devrait il pas changer de nom ? plutôt que ministère de la santé publique ne devrait il pas être rebaptisé ministère de la santé financière...

Une chose est sûre, nous serons attentifs aux pantouflages de la ministre et des membres de son cabinet ou de la DGS dans les années à venir.

CLE



Direction générale de la Santé
 
           Paris, le 8 janvier 2020
Communiqué de presse
En raison de la fin de distribution d’Euthyrox® prévue en septembre 2020, les autorités sanitaires encouragent les patients à anticiper cette évolution avec leur médecin traitant.
 
Le 7ème comité de suivi dédié à la prise en charge des patients souffrant de troubles de la thyroïde s’est réuni ce jour au ministère des Solidarités et de la Santé, en présence des représentants des associations de patients, des professionnels de santé, de la Direction générale de la Santé (DGS), de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et des autres institutions du domaine de la santé.
 
Le laboratoire producteur d’Euthyrox® a informé les autorités sanitaires de la fin de distribution de ce produit en France en septembre 2020. Euthyrox® est disponible actuellement en France à titre temporaire, sa formulation n’étant pas conforme aux décisions des autorités sanitaires compétentes nationales et européennes. Plus de 110 000 patients sont traités par Euthyrox® soit 3,7% des 3 millions de patients traités par lévothyroxine.
 
Dans ces conditions, les autorités sanitaires encouragent ces patients à consulter leur médecin pour analyser leur situation, changer de traitement dans de bonnes conditions et éviter des situations potentielles de tension d’approvisionnement.
 
Conformément aux échanges qui se sont tenus avec les associations de patients, les autorités sanitaires élaborent des documents de recommandations destinés aux professionnels de santé (médecins et pharmaciens) et aux patients pour les accompagner dans tout changement de spécialité. Ces documents seront publiés en février 2020.
 
Par ailleurs, les autorités sanitaires recommandent aux prescripteurs de ne plus initier de traitement par Euthyrox®. En cas de renouvellement de prescription, le médecin doit informer son patient et anticiper avec lui l’évolution du traitement. De nombreuses alternatives thérapeutiques à base de lévothyroxine sont disponibles en France conformément aux engagements pris par Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, en septembre 2017.
L’ensemble de ces informations a été partagé avec les membres du comité de suivi.
 
Pour déclarer tout effet indésirable : www.signalement-sante.gouv.fr
 





Suivez-nous
LinkedIn
Viadeo
Google+
Slideshare
Twitter
Facebook
Rss
Skype




Flux RSS