Avocats Paris, Toulouse - cLé métis réseau d'avocats - Christophe Leguevaques, Romain Sintès
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

COVID19-EHPAD - Témoignage de Sabrina D.




1/ Sabrina, on vous a vue à la TV (BFM, LCI, …) vous sonniez l’alerte sur les conditions de (sur)vie des résidents des EHPAD. Pourquoi avoir pris une telle initiative ?
Tout simplement parce que j'étais désemparée ! Si j'en suis arrivée là, c'est parce que nos parents en EHPAD étaient en danger dès le début ! Les directives qui ont été dictées aux personnels étaient criminelles !
 
On a laissé deux issues à nos parents ; soit mourir du Covid', soit se dégrader jusqu'a être impotents, à force de rester enfermés dans leur chambre !
 
L'Etat a laissé le Covid entrer dans les EHPAD, (avec la directive de l'ARS de non-port de masque) et, une fois contaminés et dans un état grave, on les achevait à coup de RIVOTRIL !
 
Et ceux qui étaient 'Covid negatif', ils n'avaient ni soin kiné, ni podologue, ni soutien Psy... sans oublier l'isolement et le sentiment d'abandon depuis l'interdiction de voir le familles. On les a laissés délibérément se dégrader ! C'EST UN VÉRITABLE SCANDALE D'ÉTAT.
 
Dès le début j'ai contacté toutes les institutions (ARS, CASVP), les membres du Gouvernement, les Maires, le Président... Personne n'a voulu répondre à mon appel au secours... Personne.

Voilà pourquoi j'ai démarré une Grève de la Faim le 5/04 devant l'EHPAD, qui a été très médiatisée. 24/48h après, MM. Salomon et Veran annonçaient un renfort massif de Soignants dans les EHPAD, et l'autorisation de visites sécurisées ('parloirs') pour les familles... Enfin!! mais trop tard... Car beaucoup de résidents étaient déjà morts..
Vu l'hypocrisie des directives, nos parents ont été sacrifiés en toute conscience, et les familles ont été tenues à l'écart pour ne pas que l'on réalise l'hécatombe qui se déroulait derrière les murs des EHPAD.
C'est pourquoi aujourd'hui il faut que les responsables du 'Sacrifice de nos proches en EHPAD' soient jugés, condamnés, pour ne plus jamais que cela se reproduise.


2/ Etes vous toute seule dans votre combat ? d’autres familles se sont elles manifestées ? quel est leur état d’esprit ?

Malheureusement dans l'EHPAD Public, où se trouve ma Maman à Paris, aucune Famille n'a eu le courage de me suivre dans mon combat. Elles me soutiennent, mais elles ne veulent pas assumer publiquement  les conséquences éventuelles de cette bataille...

Mais, grâce à la médiatisation de mon action, beaucoup d'autres familles m'ont rejoint, et nous sommes tous et toutes déterminés à ce que nos proches ne soient pas morts 'pour rien''...
On les a perdu dans des conditions effroyables, mais il ne faut plus que cela se reproduise...
Ce combat est pour la mémoire de nos défunts, et pour protéger ceux qui restent à souffrir en EHPAD...

3/ Avez vous des contacts avec des personnels d’EHPAD ? comment vivent ils  la situation ?
Une partie des personnels se trouvent dans un état de dépendance économique qui les empêche de s'exprimer librement. De mon coté, je pense qu'il n'existe pas d'opposition entre les familles et les membres du personnel qui sont restés au coeur du réacteur au plus fort de la crise.
Les personnels ont toujours eu mon entière reconnaissance... Ce sont eux qui prenaient soin de nos parents, en dépit des risques et des difficultés.
Pour cela, je leur dis 'MERCI DU FOND DU COEUR', ce combat est aussi le leur, car tout comme nos parents, eux aussi ont été exposés au virus sans protections.
 
Découvrir en vidéo le témoignage de Sabrina
 
 
 
 

Vous pouvez témoigner ou répondre à un sondage sur

https://noublionsrien.fr/EHPAD




 




Témoignages | Réseau | Particuliers & Associations | Entreprises | Collectivités | Honoraires | Presse | Actualités | Ethiques | Vidéos | Mentions légales | Principales références | Action collective / mySMARTcab