Avocats Paris, Toulouse - cLé réseau d'avocats - Christophe Leguevaques, Romain Sintès
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

VADE MECUM INDIA


L’avenir de TOULOUSE-MIDI-PYRENEES passe-t-il par l’INDE DU SUD ?



Pays immense, difficile, fascinant, l’Inde ne peut laisser indifférent.
Souvent oubliée face à une Chine surpuissance, méprisée face à un Japon se
voulant encore technologique, mal connue face à d’autres dragons asiatiques qui ont
abandonné leur culture pour se lancer corps et âme dans le développement
économique, l’Inde sera un acteur –certains prédisent déjà « L’acteur »- prépondérant
du XXI ème siècle.

Avant de s’effacer derrière une analyse objective des tendances et des
opportunités, permettez-moi en quelques mots de vous décrire ma perception de
l’Inde. Perception limitée, imparfaite et pourtant subjuguée.
L’Inde n’est pas un pays du tiers-monde. C’est un pays continent à l’histoire
pluri millénaire (les premiers textes, les Veda, remontent IIème millénaire avant notre
ère) dont la culture innerve inconsciemment toute la culture occidentale.
L’Inde est à la fois notre passé et notre avenir.

Notre passé, car la proximité culturelle entre l’Inde et l’Occident est patente
pour celui qui sait voir. Les mythes les plus anciens de notre civilisation sont déjà
présents dans l’immense fond des histoires indiennes. Cela explique peut être
pourquoi l’Inde peut si facilement assimiler tout corpus étranger. Cette proximité se
retrouve également dans la gestion de l’économie. Même sortie de quarante ans de
direction planifiée à la Nehru, l’Inde est plus proche du capitalisme industriel rhénan
que du capitalisme financiarisé à l’anglo-saxonne.

Notre avenir, car si nous savons jouer de cette proximité culturelle, l’Inde
constitue pour le moins un réservoir exceptionnel pour les produits et le savoir-faire
français. La population en transformation rapide est en train de vivre ses « Trente
glorieuses ». En dix ans, une classe moyenne au pouvoir d’achat équivalent au nôtre
a émergé dans les immenses villes indiennes. Suivant les études, cette population
moyenne représente entre 200 et 300 millions de personnes (soit l’équivalent du
marché américain ou de 2/3 du marché européen).

Mais, au-delà de la consommation, l’Inde peut devenir un partenaire
industriel et financier. Non pas comme le Maroc ou la Chine en devenant les ateliers
off shore d’une France en désindustrialisation et donc en voie de paupérisation, mais
bien plutôt un partenaire, c'est-à-dire, un égal, pour investir les marchés d’avenir.
Ma connaissance de l’Inde est imparfaite car récente et surtout limitée à la
seule Inde du Sud. C’est entre pays du Sud, que je propose une alliance.
Toulouse/Midi Pyrénées et sa culture de l’excellence doivent s’associer avec l’Inde
du Sud, pour mieux conjuguer leur talent.

Il en va de notre avenir, il en va de votre responsabilité. Venez découvrir ce
pays immense, difficile, fascinant, vous n’en sortirez pas indifférent.

Télécharger l'intégralité :

vademecumindia_2011_.pdf VademecumINDIA(2011).pdf  (2.65 Mo)





Indian Desk | Equipe


bloc-contact bloc-contact-avocat



Suivez-nous